L’histoire des CSM

Il y a quelques années, sont apparus sur nos tables de Blackjack de drôles d’appareils que tout le monde appelle CSM. Ces boitiers noirs ont fait une polémique monstre dans le monde des casinos terrestres. Aujourd’hui, nous revenons sur l’histoire de ces CSM et nous vous expliquons d’où vient le problème, si problème il y a.

Qu’est ce qu’un CSM au Blackjack ?

Un CSM (Continuous Shuffle Machine), c’est un boitier qui est utilisé pour mélanger les cartes lorsque vous jouez au Blackjack. Le mélangeur fonctionne en continu comme son nom l’indique. Cela signifie donc que la particularité du Blackjack qui est un jeu de carte sans remise ne serait plus. Un jeu de carte sans remise, cela veut dire que les cartes ne sont pas mélangées après chaque tour mais plutôt lorsque le sabot est vide. C’est ce qui fait que les joueurs utilisant les stratégies de base et de comptage de carte peuvent battre la maison. Dans le cas du CSM, les cartes sont mélangées après chaque tour, ce qui fausse complètement le jeu.

Il faut savoir qu’un CSM comme celui dont nous parlons coûte la modique somme de 14000€ à l’achat avec un coût identique pour ce qui est de son entretien.

La polémique des CSM

La polémique vient du fait que dans un premier temps, le CSM dénature le Blackjack qui est, comme nous l’avons dit, un jeu de carte sans remise. Et dans un second temps, les CSM qui ont fait polémique seraient équipés d’une lentille optique qui serait capable de lire les cartes, de les identifier. Cela permettrait donc à la machine de distribuer des mains avantageuses pour le croupier et donc de désavantager fortement le ou les joueurs. Elle laisserait les grosses cartes à l’arrière du sabot, ne distribuant que les petites cartes, ce qui avantagerait donc le casino. Quand on dit « lire les cartes », cela veut dire que la machine peut déterminer la valeur et la couleur d’une carte.

Pourquoi une telle polémique ?

La question qui se pose est « pourquoi une machine utilisée pour mélanger les cartes devrait être munie d’un moyen de reconnaitre les cartes ? ». Lorsque cette histoire a été découverte, les forums de jeu spécialisés dans le Blackjack ont été clairement pris d’assaut par les joueurs qui crient au scandale. Le post d’un employé de casino a même fait réagir la communauté du jeu, cet employé affirmant que le casino qui l’employait n’avait su répondre à ses questionnements. Pourquoi alors les casinotiers s’équiperaient de machines si coûteuse alors que les mêmes existent pour moins de 1000€. Selon l’employeur de ce délégué du personnel, il s’agirait « d’une question de rentabilité ». Les joueurs les plus expérimentés voient en réalité un moyen de tromper les mains et donc de tricher. Le mot est lancé, ces appareils s’apparentent à de la triche.

La réponse des casinotiers utilisant ces CSM est claire : ces CSM font gagner en rentabilité non pas parce que le casino « triche » mais simplement parce que l’appareil accélérant les donnes permet donc de distribuer plus et donc de faire jouer plus, bonne chose pour le casinotier.

Que faire contre les CSM ?

Les experts du Blackjack se sont largement ligués contre ces machines. A travers les forums de jeu, tout le monde s’est décidé à boycotter les casinos qui posséderaient ce genre de machines. Ce boycott fonctionne puisque certains établissements ont décidé de les retirer de leurs tables définitivement. Cela il est vrai redonne plus de valeur aux croupiers, qui recommencent à mélanger manuellement les cartes.

Le blackjack au passé, présent et futur

Conjuguez vos envies de blackjack en parcourant notre rubrique spécialement dédiée à l’évolution de ce jeu de cartes légendaire :